Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Domaines thérapeutiques

Patients

Médicaments / Produits

Carrières

Contact

ucb.suisse.ch/fr Domaines thérapeutiques Maladie de Crohn

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une pathologie chronique qui provoque une inflammation du tractus gastro-intestinal (GI), le plus fréquemment à l'extrémité de l'intestin grêle (l'iléum) et au début du gros intestin (le colon).


Les personnes souffrant de la maladie de Crohn peuvent en souffrir toute leur vie, subissant des cycles de « poussées » et de rémission. Avec la rectocolite hémorragique, la maladie de Crohn fait partie d'un groupe de maladies appelées maladies inflammatoires de l'intestin.

On estime que 900 000 personnes souffrent de la maladie de Crohn dans les 7 pays suivants : la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, l'Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Qui est touché ?

L'apparition de la maladie de Crohn survient généralement chez les personnes jeunes âgées de 15 à 35 ans. La maladie a tendance à être héréditaire. Des études montrent que 20 à 25 % des patients souffrant de la maladie de Crohn ont un proche atteint soit de la maladie de Crohn, soit de la rectocolite hémorragique.

Le saviez-vous ?

Division nord/sud : une incidence supérieure de la maladie de Crohn est signalée en Europe du Nord et en Amérique du Nord par rapport au sud de l'Europe et à l'Asie.

Quels sont les symptômes de la maladie de Crohn ?

Les symptômes les plus fréquents signalés chez les patients souffrant de la maladie de Crohn incluent :
•    diarrhée
•    fièvre
•    nausée
•    douleur abdominale
•    perte importante de poids.
Ces symptômes débilitants peuvent être accompagnés d'une dépression, étant donné que la maladie de Crohn peut avoir un impact important sur la qualité de vie d'un patient.

Complications associées à la maladie de Crohn

Un certain nombre de complications de la maladie de Crohn peut influencer davantage les vies des personnes souffrant de la maladie:

  • Occlusions : la complication la plus fréquente de la maladie de Crohn est le blocage de l'intestin en raison de l'inflammation et de la formation de tissu cicatriciel. Il en résulte un épaississement de la paroi intestinale et un passage intestinal significativement réduit. Si les médicaments ne parviennent pas à lever l'occlusion, une chirurgie peut être nécessaire.
  • Fissures : des périodes sévères de diarrhée et d'inflammation peuvent engendrer de légères déchirures ou ruptures appelées fissures qui se développent dans l'intestin et en particulier dans le colon.
  • Fistules : des ulcères profonds du tractus GI peuvent se transformer en petits tunnels, appelés fistules, qui créent des connexions entre différentes parties de l'intestin. Elles peuvent également apparaître entre une partie de l'intestin et la peau ou un organe comme la vessie ou le vagin. Ces fistules deviennent des canaux d'infection d'une zone à l'autre et nécessitent un drainage à l'aide d'une sonde insérée chirurgicalement.
  • Dénutrition : une autre complication fréquente de la maladie de Crohn est la carence nutritionnelle, en particulier pour les patients chez qui la maladie est étendue et de longue durée, ce qui engendre un régime inadapté en permanence et une malabsorption des nutriments.

Diagnostic

Il n'existe pas de test permettant de diagnostiquer la maladie de Crohn à lui seul. Toutefois, le diagnostic est généralement posé en utilisant une association de tests et d'examens incluant l'endoscopie, la biopsie, les analyses de selles et l'examen physique.

 

Objectifs thérapeutiques

L'objectif du traitement médicamenteux est double :

  1. Soulager les symptômes en permettant au tissu intestinal de guérir, ce qui induit une réponse clinique et une rémission.
  2. Diminuer la fréquence des poussées de la maladie et, par conséquent, maintenir la réponse thérapeutique et engendrer si possible une rémission.

 

Options thérapeutiques

Il existe différents groupes de médicaments utilisés pour traiter la maladie de Crohn, parmi lesquels figurent les aminosalicylates (5-ASA), les médicaments anti-inflammatoires, les corticostéroïdes, les immunomodulateurs, les antibiotiques et les traitements biologiques.

image description
image description

Quel est le rôle de la chirurgie ?

Deux tiers à trois quarts des patients souffrant de la maladie de Crohn auront besoin d'une chirurgie à un moment de leur vie. La chirurgie peut être nécessaire pour différentes raisons, mais elle est généralement indiquée lorsque les médicaments sont incapables de contrôler les symptômes de la maladie.

Une indication est la présence d'une occlusion intestinale. Dans ce cas, le segment d'intestin malade est enlevé, c'est ce que l'on appelle une résection, et les deux parties saines sont assemblées au cours d'une procédure appelée anastomose. La chirurgie ne peut être considérée comme un traitement curatif de la maladie de Crohn, étant donné que la maladie réapparaît fréquemment sur le site de l'anastomose.

image description