Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie évolutive responsable d'une inflammation chronique des articulations. Elle touche généralement les plus petites articulations du corps, comme celles des doigts, des pouces, des poignets, des pieds et des chevilles ; toutefois, du fait de sa nature systémique, la PR peut également concerner le corps tout entier, y compris les organes internes et le système vasculaire.

La PR fait partie d'un groupe de maladies dites auto-immunes, dans lesquelles le corps attaque par erreur son propre système immunitaire.

Quelles sont les personnes touchées?

On estime que 1% de la population suisse, i.e. environ 70'000 personnes souffrent de PR. Cette maladie est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Bien que la PR touche des personnes de tous les âges, elle apparaît le plus souvent entre 35 et 55 ans.

Symptômes et pathologies associées

  • Douleur des articulations
  • Tuméfaction/gonflement
  • Rougeur et chaleur autour de la zone touchée
  • Réduction de la mobilité
  • Apparition de nodules sous la peau
  • Déformation des articulations
  • Fatigue

Ces symptômes conduisent souvent à des lésions permanentes des articulations et des os. À mesure que ces lésions se développent, les mouvements deviennent plus limités et les tâches les plus simples de la vie quotidienne, comme se peigner, tourner une poignée de porte ou faire quelques pas deviennent plus difficiles.

Les patients souffrant de PR présentent également un risque plus élevé de développer d'autres pathologies, en particulier des maladies cardiaques, accident vasculaire cérébral, infections, problèmes pulmonaires et ostéoporose. Les raisons à cela ne sont pas bien comprises, mais le manque d'activité physique et l'immobilité sont des facteurs de risque de développement de bon nombre de ces pathologies.

 

 

Important

Vous trouverez dans cette rubrique des informations générales concernant certaines pathologies. Ces informations ne peuvent en aucun cas remplacer une consultation chez un professionnel de la santé.